Tif et Tondu à Nyons

22 décembre 2007

Tif et Tondu cherchent un logement à Nyons

T_T

Tif et Tondu tous deux bons amis commençaient à en avoir ras la casquette des trajets "Curnier" <---------> "Nyons-Libération" avec des voyages en TER trop difficiles (retards au départ, contrôleurs tatillons, correspondances foireuses aux Pilles et à Aubres, etc.).

La vie culturelle à Curnier étant de plus très limitée, ils se décidèrent à louer une cahute sur Nyons pour être sur place, dans le Temple de la culture des Baronnies lointaines.

Hélas, pas de place pour eux dans les logements sociaux !

Agences immobilières inaccessibles avec des annonces du style :

"-Beau F1, à refaire complètement, belle vue par le Vélux, 98000 euros, à saisir !"

Tif et Tondu tous deux bons amis commençaient donc à désespérer de trouver une bonne opportunité pour se loger sur Nyons.

Heureusement, en sortant de la Bourse où ils venaient de prendre un  bon galopin de Spartacus chacun, ils tombèrent sur :

                                                                                                               

chalet

ces magnifiques petits cabanons inoccupés. Juste ciel, pouvoir en louer un, juste ce qu'ils rêvaient.

Ils montèrent alors fissa à la Mairie pour faire une demande de réservation. Très bien reçus par l'homme au chapeau de cow boy, Tif et Tondu tous deux bons amis, remplirent de suite le dossier de réservation (8 pages serrées, RIB, photocopies de çi, de çà, ils avaient tout !).

Sortant de la Mairie et se redirigeant vers "Nyons-Libération" (pour reprendre le TER de 14 heures 37 en direction de "Curnier") tout guillerets ils pensaient déjà à comment emménager prochainement dans leur beau nouveau logement, se chamaillant gentiment.

nice

...avant...

squat

...après...

Trop heureux Tif et Tondu toujours bons amis.

T_T

Posté par bartonfink à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 décembre 2007

Tif et Tondu sont aussi de grands esthètes

Un pigeon biset barulait vers 7 heures par ce froid matin d'hiver du côté de chez Luisetti, rue Paul Laurens à Nyons.

gs

Il n'avait vraiment pas chaud mais son coeur et ses sens se réveillèrent bien vite (dans le bons sens) quand il tomba sur cette superbe beauté mécanique bien placée dans l'impasse menant chez Monot.

oldies

Une DS 21 Pallas ! Une vraie !

Comme chacun devrait le savoir, le pigeon biset est un artiste. Il est très sensible à la Beauté, sous toutes ses diverses formes.

De plus il aime faire partager à ses coreligionnaires ses propres découvertes artistiques.

Notre pigeon biset nyonsais ne dérogeait pas à cette règle.

Ainsi, en deux temps trois mouvements, pourtant scotché devant cette Pallas bleue, il rameuta très vite tous ses collègues ailés pour leur faire partager cet esthétisme parfait.

goldies

Certainement que Tif et Tondu tous deux bons amis, auraient eux aussi apprécié grandement ce spectacle si leur TER n'avait pas été malencontreusement bloqué ce matin par une panne au départ de Curnier.

B___B

Posté par bartonfink à 18:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

95 D à l'air par moins 5

................promenade digestive à Nyons, rue de la Résistance............il est quatorze heures trente environ.............

photoshop

...tiens le photographe Téton Toton est fermé.............dommage ça a l'air un bien beau magasin....

bargain

...fichtre belle vitrine, mais diantre que voyons-nous donc........            

hot

...là, sur le côté droit de la vitrine ?...

.................

...zoomons donc un petit coup pour en avoir le coeur net.......

                                                                         

frimas

r_gie_lait

Tif et Tondu tous deux bons amis, en provenance de Curnier par le TER direct (sans arrêt entre Curnier et Nyons-Libération) de 18 heures 17, barulant en début de soirée dans le vieux  Nyons, furent grandement tourneboulés par cette vitrine quelque peu olé-olé que chérissaient pourtant depuis peu tant de Nyonsais frivoles.

Posté par bartonfink à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Tif et Tondu à Nyons (3)

Partis de Curnier par le premier TER quotidien matinal (4 heures 47 devant la fontaine à Curnier) Tif et Tondu toujours bons amis étaient arrivés à bon port quai  à "Nyons-Libération" à 5 heures 12 et attendaient tranquillement leur correspondance TER de 9 heures 12 destination "Nyons-Coopérative".

Quand tout à coup soudainement

bis

un TER banalisé, véritable fend la bise, passa devant eux, sous leur nez et à très vive allure.

Tif et Tondu tous deux bons amis venaient de rater leur correspondance !

A juste titre de transport, forts courroucés, Tif et Tondu tous deux bons amis allèrent fissa raconter leur infortune à l'Office de Tourisme tout proche.

vulpes_pecus

La jeune hôtesse de l'Office, consciencieuse et charmante à la fois, nota illico et attentivement, dans un grand carnet vert à spirale, la réclamation cent fois justifiée de Tif et Tondu tous deux bons amis.

T_T

Posté par bartonfink à 18:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Dans quel programme électoral ?

.............................prémonitoires les pubs Google ?..............................le tarmac à côté de "les boules" et de la future caserne de pompiers ?.............. et les "Citoyens Vigilants", sont-ils au parfum ?..................

                                                                                                   

airport

En cas de tarmac aux Laurons, Tif et Tondu tous deux bons amis, adeptes du TER à partir de Curnier (deux des meilleurs clients d'ailleurs) seraient sans doute partisans d'une extension de la ligne TER :  Curnier <--------------> Nyons-Libération <-----------------> Nyons-Laurons 2.

T_T

Posté par bartonfink à 18:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2007

Tif et Tondu à Nyons (1)

B___B

En provenance  de Curnier (par le TER 4536 de 7 heures 57), Tif et Tondu tous deux bons amis (après avoir  pris la bonne correspondance aux Pilles à 8 heures 12) débarquèrent un beau matin d'hiver en gare de Nyons, à 8 heures 47, par un froid de canard biset.

delta_rails

Après avoir dégusté chacun un café robusta bien chaud à "la Belle Epoque" (avec un croissant pour deux), ils partirent direct à pied pour la Coopérative dans le but d'acheter quelques paquets d' olives et quelques litres de Clapion prince des Vins vin nyonsais destinés à leurs familles respectives comme cadeaux de Noël.

Et là, paf, chemin faisant, à deux pas de la Coopérative du Nyonsais, ils tombèrent sur cette triste rue :

ouille

polussion

Elle semblait à l'abandon : véritable friche économique !

Tif et Tondu tous deux bons amis, se dirent alors que vraiment les édiles de cette bonne vieille cité de Nyons dormaient trop sur leurs deux oreilles en misant tout le temps sur le Tourisme et qu'ils devraient revenir bien vite aux bonnes vieilles vertus ouvrières de nos usines d'autrefois pour redynamiser la ville.

Spécialistes de l'énergie non-renouvelable, Tif et Tondu tous deux bons amis, travaillèrent de suite à un projet de relance économique :

_a_bosse_faure

  • relancer l'extraction du charbon dans la vieille mine du Devès

cavalier_blanc

  • et mettre la barre très haute en essayant de concurrencer  pourquoi pas : les mines de Silésie, ou encore mieux celles de Chine (province du Shanxi).

  .................

Projet qu'ils ne manqueraient pas de soumettre bientôt à la population locale.

Trop puissants Tif et Tondu tous deux bons amis.

Merci Tif et Tondu !

Posté par bartonfink à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]